Un court métrage associatif engagé, éco-responsable et ambitieux qui recherche 50 figurants pour dimanche 26 novembre

«  la terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent » Proverbe amérindien vieux de 1 000 ans

C’est à partir de cette phrase que Maxence FLEPP, réalisateur nantais, a développé le scénario du film « Black Peace » qui se tourne le week-end du 25 et 26 Novembre devant l’hôtel Radisson à Nantes.

Une première partie a déjà été tournée en Mai à Vincennes avec le comédien Jean-Claude Dreyfus.

Le film est une co-production de l’association nantaise Jolis Mômes, tremplin vers les métiers du cinéma pour les jeunes Nantais. 

+ de 150 personnes seront présentes au générique dans différents corps de métiers : image, lumière, son, maquillage, repas, décoration, mise en scène, sécurité, figuration, effets spéciaux, composition sonore et musicale …

Le cinéma est riche de possibilités pour faire partie du projet à tous les niveaux de professionnalisation. 

Le budget alloué au film par l’association est largement en dessous du coût réel, mais rendu possible grâce au bénévolat, à la main d’œuvre et aux moyens matériels mis à disposition par de nombreuses structures locales.

Une générosité des prestataires nantais qui permet de donner vie à un film dont le budget frôlerait les 100 000 euros si tout devait être payé, avec seulement 6 000 euros associatifs investis.

Par ailleurs, l’école MJM Graphic Design a mis au travail une partie de ses élèves sur la préparation des effets spéciaux. 

 

La production recherche pour créer une foule en colère, pas moins de 50 figurants disponibles toute la journée du dimanche 26 novembre.

25 personnes sont déjà inscrites, il en manque encore la moitié. L’association compte sur les Nantais pour se joindre à la dynamique et participer à cette belle journée de tournage qui réunira + de 80 personnes sur la place de l’hôtel Radisson, mise à disposition par la Mairie à l’occasion du tournage, pour aider au bon déroulé des prises de vue.

Le repas est fourni le midi, éco-responsable, local, bio et de saison, tenant compte de l’empreinte carbone en limitant les déchets par l’utilisation de vaisselles compostables

 

Si une expérience cinéma à Nantes vous motive, contactez l’association Jolis Mômes sur :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour la figuration. Tout âge, physique, taille et look sont les bienvenus ! La tenue recommandée sera expliquée par mail aux participants, ainsi que le déroulement de la journée, avant le tournage.

 

 

 

EN SAVOIR +

 

 

 

 

 

 

 

Le Café Citoyen Chapelain et la revue Place Publique s'associent pour vous accueillir lors du café citoyen consacré à l'histoire de Nantes, vue sous un angle inédit.

​ ​

L'intervention des auteurs du livre « Histoire populaire de Nantes » précédera une pause conviviale avant la séance des questions / réponses.
C’est une première française, l’histoire d’une grande ville racontée du côté du peuple par trois historiens (Alain Croix, Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h) et un journaliste (Thierry Guidet, fondateur de la revue Place publique Nantes/Saint-Nazaire).

Cette Histoire populaire de Nantes, de la préhistoire à nos jours, se veut originale, inédite, synthétique et à la portée de tous.
 
En vingt-quatre chapitres, des premiers hommes à découvrir Nantes et du peu que nous en savons (« Sortir le peuple de la nuit des temps ») à la métropole qui se fabrique sous nos yeux (« Le droit à la ville ») 

Il envisage ainsi la traite négrière non plus du côté de son économie et des armateurs, mais depuis les marins et les esclaves. Dans le même esprit, la « métropolisation heureuse » servie par la communication est contrebalancée par les points de vue des ouvriers dont les chantiers navals ont fermé, des femmes dont les usines délocalisent… Dans les tourments de la Deuxième Guerre, l’engagement dans la police allemande d’Ernst, ajusteur à l’usine des Batignolles, est mis en parallèle avec celui de Nantais des milieux populaires, jeunes et moins jeunes, qui font le choix de la résistance dès 1940.

​ ​

Histoire populaire de Nantes s’intéresse à ces « vies minuscules » et questionne donc l’histoire telle qu’elle nous a été racontée jusqu’alors.


Les associations Treillières Au Fil du Temps et l'association d’Action Socio-Culturelle et Educative de la Boissière seront présentes pour illustrer comment des citoyens peuvent s'approprier leur histoire et l'écrire.

 

Alain Croix, Thierry Guidet, Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h, Histoire populaire de Nantes, 480 pages, Presses
universitaires de Rennes, 15 €.

 

 

La Rando VTT des Voïettes du 10 septembre à Sucé sur Erdre s'est-elle bien déroulée ?

A suivre, les chiffres officiels pour s'en faire une idée plus précise :

Tout d'abord il y avait 6 circuits disponibles pour les familles, les plus jeunes et les plus endurants :

- Circuit 19kms : 158 participants

- Circuit 25kms : 154 participants

- Circuit 32kms : 179 participants

- Circuit 39kms : 130 participants

- Circuit 49kms : 60 participants

- Circuit 58kms : 45 participants

Les habitants de Sucé sur Erdre étaient moins nombreux que les curieux des autres communes. 
 
L'évènement a attiré  738 participants (de 4 ans jusqu'à 80 ans), dont 328 sucéens et 410 visiteurs venus de l'extérieur (dont seulement 58 de Nantes )
 

ASSO PUKARA

 
 

Les 8 et 9 décembre prochains, c’est la 31ème édition du Téléthon.

Venez toutes et tous participer à ce rendez-vous festif et solidaire de fin d’année qui donnera à l’AFM-TÉLÉTHON les moyens de mener le combat contre la maladie.

Sur le site de la Papinière et dans le bourg de Sucé-sur-Erdre, le village du Téléthon Sucéen ouvrira ses portes à 18H30 avec le lancement animé par la troupe de musique brésilienne «BRAZIL PERCUSSAO», et un lâcher de lanternes japonaises.

De nombreuses activités (traditionnelles et nouvelles) ainsi que des animations sportives, culturelles et festives vous seront proposées dont la traditionnelle course parrainée qui avait fait le succès du 1er Téléthon Sucéen en 1993.

 

Porté par l’association Challenge Solidarité, le Téléthon Sucéen accueillera cette année encore un défi culinaire avec une quinzaine de chefs de la région Nantaise qui se mobilisent.

Ensemble, ils vont unir leurs talents pour la bonne cause autour de leur passion commune: une Cuisine Artisanale, Gourmande et Savoureuse avec des produits du terroir.

Durant 30h, les chefs, regroupés en 3 équipes de 4, se relaient pour réaliser un menu servi le 8 décembre à 20h, le 9 décembre à 13h ou à 20h.

 

Le complexe sportif de la Papinière accueillera entre autres le tournoi des 3 Raquettes, un tournoi en double combinant les 3 sports de raquette (Badminton, Tennis de table, Tennis), le samedi soir pour les adultes et le dimanche pour les jeunes.

 

En Savoir + 

La Communauté de Communes d’Erdre et Gevres propose un nouveau spectacle pour les tout-petits. White est un spectacle plein de chants et gazouillis d’oiseaux dans un monde tout blanc de tendresse et de drôlerie.

Deux étranges personnages s’affairent à protéger cet univers monochrome, calme, rassurant et préservé de toute impureté.

C’est une jolie métaphore de la vie que propose la compagnie écossaise Catherine Wheels Theatre Company.  Et dans cet univers visuel féerique et plein d’humour, ce spectacle est un petit bijou, idéal pour initier les tout-petits au théâtre. 

En 2011, il a d’ailleurs reçu le prix de la meilleure production pour les enfants aux Theatre Awards de Grande-Bretagne.

Un spectacle à découvrir ou à redécouvrir car il a déjà été accueilli au Tout-petit festival en 2012, et il fera son retour à Petit-Mars à partir du dimanche 19 novembre.

 

Six classes de maternelles auront la chance de découvrir le spectacle et de participer à des ateliers pour aller un plus loin avec le plasticien Hugo Duras.

Faites vite, il reste seulement une dizaine de place sur les séances du lundi 20 et du mardi 21 novembre.

 

Où ? Complexe Fernand Sastre à Petit-Mars

Quand ? Dimanche 19 novembre à 10h30 et 16h30 (complet), Lundi 20 et mardi 21 novembre à 9h30

 

En Savoir + 

Alban TESSIER, 40 ans, est atteint d’une rétinite pigmentaire, une maladie évolutive de la vision. Il a toujours eu une certaine admiration pour les expéditions de l’extrême et il a décidé de se lancer un défi extraordinaire.

Il projette de traverser à pied, seul et en autonomie complète, le plus vaste désert de sel du monde à près de 4000m d’altitude.

De Llica à Colchani, en passant par la Isla del Pescado, l’objectif est d’effectuer la traversée de l’emblématique Salar de Uyuni en Bolivie. 7 jours pour 7 étapes et un total de 140 kilomètres seul, en autonomie complète.

Situé au pied de la Cordillère des andes à 3670 m d’altitude, le Salar de Uyuni est le plus vaste désert de sel du monde avec une super cie de 10 000 km2.

L’ expédition se déroulera en juillet, durant l’hiver bolivien, la saison sèche.

L’association née à Nantes "À PERTE DE VUE" qui porte le projet a pour objectif de sensibiliser à la déficience visuelle, de tordre le cou aux idées reçues et aux préjugés. L’objet est de démontrer le champ des possibles, sans se prévaloir des singularités de chacun. Chaque individu a ses problématiques, évolue dans des contextes qui lui sont propres et se confronte aux situations de handicap qui en découlent.

Une équipe d’intervention le suivra pour pouvoir intervenir dans un délai d’une heure.

Alban partagera l’aventure avec le public, au travers de publications multimédias sur les réseaux sociaux et le site internet de l'association.

L’association cherche aussi des partenaires pour soutenir le projet.

 

En Savoir +

L’espace culturel Capellia propose depuis 30 ans une programmation artistique et culturelle diversifiée, de la chanson au théâtre, de l’engagement au divertissement… L’éventail des spectacles est large.

Ainsi, le mardi 28 novembre, l’espace Capellia vous invite à une soirée unique, « Evidences inconnues », en compagnie de Kurt Demey.

 

Formidable raconteur d'histoires, utilisant la prestidigitation comme boîte à outils, Kurt Demey interroge ce que nous croyons et ce que nous voulons voir.

À la croisée du théâtre, de la musique et du mentalisme, Évidences inconnues est un conte poétique fascinant, hors du commun qui renouvelle ce genre artistique

et place très haut la barre de l'inventivité des spectacles de mentalisme. À ne rater sous aucun prétexte !

En un mot : magique !

 

Où ? Espace Culturel Capellia - Chemin de Roche Blanche à La Chapelle-sur-Erdre

Quand ? Mardi 28 novembre 2017 à 20h30

 

En Savoir +

 

 

Le Vendredi 17 Novembre de 12h à 14h, les différents acteurs de l’agriculture bio appellent à la mobilisation à Nantes (parvis du Conseil Régional).

Ils dénoncent une Agriculture Bio en danger.

Selon les agriculteurs, la filière  Bio répond aux attentes des consommateurs, le marché est là, les entreprises agro-alimentaires et les distributeurs ont besoin de produits bio, la filière Bio crée des emplois…Mais il manque des producteurs, et l'engagement en bio demande du temps.

Or, la suppression d'aides et le manque de visibilité semble être un risque qui pourrait casser cette dynamique historique.

 

Face à ce paradoxe, des organisations agricoles, environnementales et économiques appellent à une mobilisation sous la forme d'un pique-nique citoyen le vendredi 17 novembre 2017 à Nantes (parvis du Conseil régional). Toutes les organisations syndicales, agricoles et citoyennes sont invitées à s'associer à la démarche.

 

Les agriculteurs demandent à l'Etat et au Conseil régional une ambition lisible et claire pour un soutien politique fort de l'agriculture biologique. Dans l'état des discussions, il manquerait 25 millions d'euros en Pays de la Loire pour accompagner la dynamique jusqu'en 2020.

 

En Savoir +

29 artisans seront  présents avec une diversité de produits à proposer à nos visiteurs toujours plus nombreux.
Cette année une nouvelle dynamique est amorcée pour donner à ce salon un souffle nouveau.
7 nouveaux artisans-créateurs viennent renouveler l'offre faite aux visiteurs.
Vous pourrez découvrir des vitraux, des assiettes habillées, des artisans tapissiers et également une créatrice de vêtements zéro déchets.
Il y a eu également la volonté de retenir des artisans amateurs mais aussi des professionnels, tout en privilégiant une offre locale et régionale.
30% de nos créateurs proviennent de Loire-Atlantique.
 
Où ? Salle de la Papinière à Sucé-sur-Erdre
Quand ? Samedi 18 novembre de 14h à 18h et dimanche 19 novembre de 10h à 18h
 
Entrée est gratuite 

EN SAVOIR +

 

Ensemble, futurs ingénieurs, managers, communicants et architectes étudiants des

écoles de l’alliance Centrale-Audencia- Ensa Nantes connectent la ville de demain.

 

Comment intégrer les intelligences artificielles (drones, véhicules autonomes, parkings connectés, capteurs de circulation…) tout en garantissant la sécurisation des données numériques et en soutenant des politiques de villes plus équitables et solidaires ?

 

10 entreprises proposent à plus de 100 étudiants de l’alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes d’imaginer des solutions à ces problématiques lors de la 2ème édition du « Hackathon Citylab ».

 

 

Après le succès de sa 1ère édition en 2016, le « Hackathon Citylab » réunit à nouveau, les 16, 17 novembre et 8 décembre prochains, 106 étudiants de Centrale Nantes, Audencia Business School et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes (ensa Nantes). Les 10 équipes transdisciplinaires qu’ils composeront auront pour mission d’imaginer les interactions entre les “habitants” de la ville de demain dans laquelle drones, avatars, robots, citadins, professionnels vont se croiser et interagir autour de bâtiments intelligents et de véhicules autonomes.

 

A l’issue des 3 jours, les étudiants devront livrer une analyse approfondie, des scénarios d’usage, mais aussi proposer des prototypes de services pour la ville de demain.

 

Citylab concrétise la dimension transdisciplinaire porteuse d’innovation rendue possible par l’alliance des trois écoles depuis près de 4 ans : futurs ingénieurs, managers et architectes travaillent ensemble pour produire de l’innovation urbaine et sociale.

 

De nombreux curieux s’intéresseront à cette thématique, et peut-être que certaines idées verront le jour dans les années à venir.

 

En Savoir +

Thibault DESMASURES l'ancien Manager du club passe le témoin à Maxime GERFAUD pour gérer l'équipe  Marketing.

  • Interview de Maxime GERFAUD

Maxime, je te laisse te présenter...

Je m’appelle Maxime GERFAUD, j’ai 25 ans. Je suis originaire de Bourgoin-Jallieu petite ville du Nord-Isère située à mi-chemin entre Lyon et Grenoble.

Bien avant d’être mon métier, le sport est pour moi une passion que j’ai depuis mon plus jeune âge. Pratiquant de foot, de tennis, de course à pied puis de rugby je suis un « touche à tout » qui a finalement jeté son dévolu sur les sports collectifs.

Si mon parcours sportif a été marqué par de nombreux changements, mon parcours de formation s’est avéré plus direct avec moins de détours. J’ai en effet réalisé l’ensemble de mes études au sein de la filière STAPS (Science et Techniques des Activité Physique et Sportives) dans la branche management. Originaire de Bourgoin-Jallieu, terre de rugby, mon parcours professionnel ne pouvait commencer ailleurs qu’au… CSBJ (Club Sportif Bourgoin Jallieu) que j’ai rejoint en 2014. Ce club de rugby professionnel évoluait jusqu’en 2016-2017 au sein du championnat de France de ProD2. Après 3 saisons sous la bannière Ciel et Grenat, j’ai choisi de changer de région et de me lancer un nouveau défi.

Et pourquoi avoir rejoint les Corsaires de Nantes ?

Désireux de poursuivre ma carrière au sein des clubs professionnels ou semi-professionnels, j’ai saisi l’opportunité qui m’a été offerte de rejoindre les Corsaires pour plusieurs raisons.

Tout d’abord pour la cohérence du projet de club qui m’a été présenté. A force d’efforts et de rigueur, le club a réussi à se structurer et dans un certain sens à se « professionnaliser ». A partir de ces fondations, le club peut légitimement aspirer à se développer, et je dois dire que la perspective de m’inscrire dans ce projet de développement m’a particulièrement séduit.

L’autre élément déterminant de mon choix a été les nombreuses similitudes entre les Corsaires et le CSBJ. L’implication des bénévoles, l’engagement des partenaires et la passion des supporters m’ont rappelé ce que j’ai connu à Bourgoin. Certes le sport n’est pas le même mais l’esprit qui l’entoure me plait et c’est cet esprit que je veux véhiculer et transmettre.

EN SAVOIR +

 

Le prochain trophée départemental Badminton Jeunes aura lieu  à Orvault

Ce sera l'occasion à tous les jeunes joueurs et joueuses du département de se rencontrer dans les catégories poussins,minimes et cadets

Où ? Complexe  sportif de la Choliére - Orvault

Quand ? Le samedi 09 et dimanche 10 décembre 2017

EN SAVOIR +

Collège des transitions sociétales

Il n'est pas nécéssaire qu'une monnaie commune soit aussi une monnaie unique.

Parfois une monnaie unique peut même désunir. l'Euro aurait pu être une monnaie commune compatible avec la permanence des monnaies nationales.

Et maintenant ? Comment récupérer des marges d'action économique et politique ?

Quelles sont les pistes pour une réforme raisonnable et tempérée du système monétaire européen ?

Conférence débat animée par Massimo AMATO, Professeur à l'Université Bocconi de Milan

Inscription gratuite

Où ? IMT Atlantique, Campus de Nantes

Quand ? 4 décembre 2017 - 19h50-22h15

Les 18 et 19 novembre prochains, l’association Carquefou Erdre et Loire Collections (CLEC) organise son Salon des Collectionneurs dans la salle Alella, mise à la disposition de l’association par la municipalité de Carquefou.

 

C’est le 12ème salon cette année organisé par l’association qui a été créée en juin 2005 dans le but d’organiser régulièrement à Carquefou un Salon des Collectionneurs.

 

L’association comprend une quarantaine d’adhérents qui collectionnent sur un thème précis pour les uns ou un peu de tout au hasard des découvertes, tous sont toujours à la recherche de la pièce manquante ou de l’objet rare qui se trouvera, sans aucun doute, dans la prochaine brocante ou dans celle d’après, car une collection est jamais terminée.

 

A ce jour la même collection n’a jamais été présentée deux fois à Carquefou, ce qui n’empêche  pas que certains exposants, atteints de collectionnite aiguë, seront là pour la douzième fois.

 

Si à l’origine les exposants venaient en grande majorité du département ou des départements limitrophes, ce n’est plus le cas aujourd’hui, 15 des 40 exposants étant étrangers aux Pays de Loire.

 

Si vous cherchez la perle rare, donc, ou que vous aimez simplement regarder, le Salon des Collectionneurs de Carquefou vous ouvre ses portes.

 

Quand ? Samedi 18 et Dimanche 19 novembre 2017 de 9h30 à 18h

Où ? Gymnase Alella, rue V. Hugo. Rue V. Hugo à Carquefou

 

A propos de TV Erdre

 Nous donnons la parole aux habitants afin de mettre en lumière leurs actions sportives, culturelles, engagées ou humanitaires. Mise à jour du site : Chaque lundi. TV sur Erdre est votre outil de communication. À vous de l'utiliser !

 

Ouverture des bureaux à partir du 04/09/2017 : 9H00 / 17H00 du lundi au jeudi 

TV Erdre en photos

Nous contacter

L’Association TV sur Erdre
96, place Charles de Gaulle                                                      
44240 Sucé-sur-Erdre                                             
TEL : 02 40 379 361

contact@tvsurerdre.fr

Nous envoyer un mail