Reconnu nationalement parmi les meilleurs marchés de Noël alternatifs et durables, L’Autre Marché revient au square Daviais du 2 au 23 décembre.

Autour des valeurs de coopération, d’optimisme et de consomm’action, L’Autre Marché entend faire connaître et promouvoir l’économie sociale et solidaire (ESS), pour dynamiser l’économie de proximité, le territoire et ses emplois.

60 exposants seront présents pour cette 9ème édition, autour de nouvelles tendances : création éthique, art de vivre, mode, cuisine, édition & culture.

 

Egalement au programme :

- 6 ateliers créatifs DIY pour petits et grands

- 3 temps d'inspiration pour découvrir des initiatives, qui accompagnent les transitions personnelles et collectives

- 3 "ventes flash"

- Des concerts

- De la cuisine de rue

- Un grand bar - info

 

De quoi prendre plaisir à déambuler dans les allées de L’Autre Marché, à rencontrer des femmes et des hommes engagés pour une consommation plus durable et locale, et à profiter des nombreux temps forts, conçus avec les membres du réseau des Ecossolies.

 

Où ?

Square Daviais à Nantes (Place du commerce / Place de la petite Hollande)


Quand ?

Du samedi 2 au samedi 23 décembre

de 10h à 20h du lundi au samedi

de 11h à 20h le dimanche

EN SAVOIR +

 

Les vendredi 24 et samedi 25 novembre 2017, l?association PaQ?la Lune vous invitait à vous laissez guider par les Brigadiers de lecture lors d?un parcours au sein du quartier de Ranzay à Nantes.

Accompagnés par des écrivains, huit comédiens-brigadiers de lecture composent la galerie de personnages burlesques mêlant performances artistiques, théâtre, interventions en milieu scolaire, actions de médiation, coins lectures itinérants ou bibliothèque à ciel ouvert.

Pour cette 1000ème édition des brigades de Lecture, les comédiens vous plongeront dans l?univers des Brigades de lecture des quinze dernières années.

PaQ?la Lune est une association engagée dans l?éducation populaire et l?égalité des chances qui a pour ambition de favoriser le lien social et l?ouverture culturelle via divers chantiers artistiques.

L?association est présente dans le quartier Nord de Nantes et à Angers (quartier Monplaisir).

EN SAVOIR +

 

 

Reconnu nationalement parmi les meilleurs marchés de Noël alternatifs et durables, L’Autre Marché revient au square Daviais du 2 au 23 décembre.

Autour des valeurs de coopération, d’optimisme et de consomm’action, L’Autre Marché entend faire connaître et promouvoir l’économie sociale et solidaire (ESS), pour dynamiser l’économie de proximité, le territoire et ses emplois.

60 exposants seront présents pour cette 9ème édition, autour de nouvelles tendances : création éthique, art de vivre, mode, cuisine, édition & culture.

 

Egalement au programme :

- 6 ateliers créatifs DIY pour petits et grands

- 3 temps d'inspiration pour découvrir des initiatives, qui accompagnent les transitions personnelles et collectives

- 3 "ventes flash"

- Des concerts

- De la cuisine de rue

- Un grand bar - info

 

De quoi prendre plaisir à déambuler dans les allées de L’Autre Marché, à rencontrer des femmes et des hommes engagés pour une consommation plus durable et locale, et à profiter des nombreux temps forts, conçus avec les membres du réseau des Ecossolies.

 

Où ?

Square Daviais à Nantes (Place du commerce / Place de la petite Hollande)


Quand ?

Du samedi 2 au samedi 23 décembre

de 10h à 20h du lundi au samedi

de 11h à 20h le dimanche

 

En Savoir +

A l’initiative de 3 étudiantes d’Audencia Business School avait lieu ce samedi le Festival Amour Amer, un événement écoresponsable de sensibilisation sur la pollution des océans.

 

Il s’agit de la première édition de ce festival, qui s'est tenu le 18 novembre sur l’île de Nantes à La Cale 2 Créateurs, ce bâtiment industriel qui servait jadis à lancer les navires sur les flots de la Loire. Cette date marque aussi l'ouverture de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets..

 

Le festival emmenait les visiteurs sur les côtes mexicaines, où a été photographiée l’exposition Washed Up de l’artiste mexicain Alejandro Durán, puis dans la mer des Sargasses à la recherche du 7e continent de plastique, avec le court-métrage The Smog of the Sea, sur les airs de guitare du musicien et réalisateur Jack Johnson.

 

Ces deux temps forts ont été suivis d’une table-ronde sur le thème de l’engagement citoyen pour la réduction des déchets et le mieux consommer.

 

Emilie Coulon, Célia Delavictoire et Jill Vangrunderbeek suivent toutes les trois la majeure Entrepreneuriat du programme Grande Ecole et souhaitaient sensibiliser un maximum de personnes à cette cause.

 

En Savoir + 

Du 17 novembre au 3 décembre 2017, des centaines de milliers de personnes se réuniront à l'occasion du Festival des Solidarités.

Deux semaines d'événements conviviaux et engagés, organisés grâce à la persévérance d'actrices et d'acteurs des solidarités qui font pourtant face à un contexte des plus difficiles.

Entre réductions budgétaires, criminalisation d'actes de solidarité et suppressions de contrats aidés, les attaques qu'ils subissent vont croissantes.


Avec la Maison des Citoyens du monde à Nantes 

EN SAVOIR +

 

Sophie Herrault nous présente son 2eme livre : Je Dangereux  le nouveau livre de développement personnel.

 Découvrez "Je dangereux", le nouveau livre de développement personnel de Sophie Herrault : une quête identitaire sur fond de thriller psychologique.

Toutes les informations sur les points de vente, l'actualité, les salons, les séances de dédicaces, et pour commander le livre :   www.livre.sophieherrault.fr

Interview : Philippe Desportes - Sophie Herrault - Rémi Pioger 

 

Un court métrage associatif engagé, éco-responsable et ambitieux qui recherche 50 figurants pour dimanche 26 novembre

«  la terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent » Proverbe amérindien vieux de 1 000 ans

C’est à partir de cette phrase que Maxence FLEPP, réalisateur nantais, a développé le scénario du film « Black Peace » qui se tourne le week-end du 25 et 26 Novembre devant l’hôtel Radisson à Nantes.

Une première partie a déjà été tournée en Mai à Vincennes avec le comédien Jean-Claude Dreyfus.

Le film est une co-production de l’association nantaise Jolis Mômes, tremplin vers les métiers du cinéma pour les jeunes Nantais. 

+ de 150 personnes seront présentes au générique dans différents corps de métiers : image, lumière, son, maquillage, repas, décoration, mise en scène, sécurité, figuration, effets spéciaux, composition sonore et musicale …

Le cinéma est riche de possibilités pour faire partie du projet à tous les niveaux de professionnalisation. 

Le budget alloué au film par l’association est largement en dessous du coût réel, mais rendu possible grâce au bénévolat, à la main d’œuvre et aux moyens matériels mis à disposition par de nombreuses structures locales.

Une générosité des prestataires nantais qui permet de donner vie à un film dont le budget frôlerait les 100 000 euros si tout devait être payé, avec seulement 6 000 euros associatifs investis.

Par ailleurs, l’école MJM Graphic Design a mis au travail une partie de ses élèves sur la préparation des effets spéciaux. 

 

La production recherche pour créer une foule en colère, pas moins de 50 figurants disponibles toute la journée du dimanche 26 novembre.

25 personnes sont déjà inscrites, il en manque encore la moitié. L’association compte sur les Nantais pour se joindre à la dynamique et participer à cette belle journée de tournage qui réunira + de 80 personnes sur la place de l’hôtel Radisson, mise à disposition par la Mairie à l’occasion du tournage, pour aider au bon déroulé des prises de vue.

Le repas est fourni le midi, éco-responsable, local, bio et de saison, tenant compte de l’empreinte carbone en limitant les déchets par l’utilisation de vaisselles compostables

 

Si une expérience cinéma à Nantes vous motive, contactez l’association Jolis Mômes sur :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour la figuration. Tout âge, physique, taille et look sont les bienvenus ! La tenue recommandée sera expliquée par mail aux participants, ainsi que le déroulement de la journée, avant le tournage.

 

 

 

EN SAVOIR +

 

 

 

 

 

 

 

Le Café Citoyen Chapelain et la revue Place Publique s'associent pour vous accueillir lors du café citoyen consacré à l'histoire de Nantes, vue sous un angle inédit.

​ ​

L'intervention des auteurs du livre « Histoire populaire de Nantes » précédera une pause conviviale avant la séance des questions / réponses.
C’est une première française, l’histoire d’une grande ville racontée du côté du peuple par trois historiens (Alain Croix, Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h) et un journaliste (Thierry Guidet, fondateur de la revue Place publique Nantes/Saint-Nazaire).

Cette Histoire populaire de Nantes, de la préhistoire à nos jours, se veut originale, inédite, synthétique et à la portée de tous.
 
En vingt-quatre chapitres, des premiers hommes à découvrir Nantes et du peu que nous en savons (« Sortir le peuple de la nuit des temps ») à la métropole qui se fabrique sous nos yeux (« Le droit à la ville ») 

Il envisage ainsi la traite négrière non plus du côté de son économie et des armateurs, mais depuis les marins et les esclaves. Dans le même esprit, la « métropolisation heureuse » servie par la communication est contrebalancée par les points de vue des ouvriers dont les chantiers navals ont fermé, des femmes dont les usines délocalisent… Dans les tourments de la Deuxième Guerre, l’engagement dans la police allemande d’Ernst, ajusteur à l’usine des Batignolles, est mis en parallèle avec celui de Nantais des milieux populaires, jeunes et moins jeunes, qui font le choix de la résistance dès 1940.

​ ​

Histoire populaire de Nantes s’intéresse à ces « vies minuscules » et questionne donc l’histoire telle qu’elle nous a été racontée jusqu’alors.


Les associations Treillières Au Fil du Temps et l'association d’Action Socio-Culturelle et Educative de la Boissière seront présentes pour illustrer comment des citoyens peuvent s'approprier leur histoire et l'écrire.

 

Alain Croix, Thierry Guidet, Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h, Histoire populaire de Nantes, 480 pages, Presses
universitaires de Rennes, 15 €.

 

 

Ensemble, futurs ingénieurs, managers, communicants et architectes étudiants des

écoles de l’alliance Centrale-Audencia- Ensa Nantes connectent la ville de demain.

 

Comment intégrer les intelligences artificielles (drones, véhicules autonomes, parkings connectés, capteurs de circulation…) tout en garantissant la sécurisation des données numériques et en soutenant des politiques de villes plus équitables et solidaires ?

 

10 entreprises proposent à plus de 100 étudiants de l’alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes d’imaginer des solutions à ces problématiques lors de la 2ème édition du « Hackathon Citylab ».

 

 

Après le succès de sa 1ère édition en 2016, le « Hackathon Citylab » réunit à nouveau, les 16, 17 novembre et 8 décembre prochains, 106 étudiants de Centrale Nantes, Audencia Business School et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes (ensa Nantes). Les 10 équipes transdisciplinaires qu’ils composeront auront pour mission d’imaginer les interactions entre les “habitants” de la ville de demain dans laquelle drones, avatars, robots, citadins, professionnels vont se croiser et interagir autour de bâtiments intelligents et de véhicules autonomes.

 

A l’issue des 3 jours, les étudiants devront livrer une analyse approfondie, des scénarios d’usage, mais aussi proposer des prototypes de services pour la ville de demain.

 

Citylab concrétise la dimension transdisciplinaire porteuse d’innovation rendue possible par l’alliance des trois écoles depuis près de 4 ans : futurs ingénieurs, managers et architectes travaillent ensemble pour produire de l’innovation urbaine et sociale.

 

De nombreux curieux s’intéresseront à cette thématique, et peut-être que certaines idées verront le jour dans les années à venir.

 

En Savoir +

Thibault DESMASURES l'ancien Manager du club passe le témoin à Maxime GERFAUD pour gérer l'équipe  Marketing.

  • Interview de Maxime GERFAUD

Maxime, je te laisse te présenter...

Je m’appelle Maxime GERFAUD, j’ai 25 ans. Je suis originaire de Bourgoin-Jallieu petite ville du Nord-Isère située à mi-chemin entre Lyon et Grenoble.

Bien avant d’être mon métier, le sport est pour moi une passion que j’ai depuis mon plus jeune âge. Pratiquant de foot, de tennis, de course à pied puis de rugby je suis un « touche à tout » qui a finalement jeté son dévolu sur les sports collectifs.

Si mon parcours sportif a été marqué par de nombreux changements, mon parcours de formation s’est avéré plus direct avec moins de détours. J’ai en effet réalisé l’ensemble de mes études au sein de la filière STAPS (Science et Techniques des Activité Physique et Sportives) dans la branche management. Originaire de Bourgoin-Jallieu, terre de rugby, mon parcours professionnel ne pouvait commencer ailleurs qu’au… CSBJ (Club Sportif Bourgoin Jallieu) que j’ai rejoint en 2014. Ce club de rugby professionnel évoluait jusqu’en 2016-2017 au sein du championnat de France de ProD2. Après 3 saisons sous la bannière Ciel et Grenat, j’ai choisi de changer de région et de me lancer un nouveau défi.

Et pourquoi avoir rejoint les Corsaires de Nantes ?

Désireux de poursuivre ma carrière au sein des clubs professionnels ou semi-professionnels, j’ai saisi l’opportunité qui m’a été offerte de rejoindre les Corsaires pour plusieurs raisons.

Tout d’abord pour la cohérence du projet de club qui m’a été présenté. A force d’efforts et de rigueur, le club a réussi à se structurer et dans un certain sens à se « professionnaliser ». A partir de ces fondations, le club peut légitimement aspirer à se développer, et je dois dire que la perspective de m’inscrire dans ce projet de développement m’a particulièrement séduit.

L’autre élément déterminant de mon choix a été les nombreuses similitudes entre les Corsaires et le CSBJ. L’implication des bénévoles, l’engagement des partenaires et la passion des supporters m’ont rappelé ce que j’ai connu à Bourgoin. Certes le sport n’est pas le même mais l’esprit qui l’entoure me plait et c’est cet esprit que je veux véhiculer et transmettre.

EN SAVOIR +

 

Page 1 sur 14

A propos de TV Erdre

 Nous donnons la parole aux habitants afin de mettre en lumière leurs actions sportives, culturelles, engagées ou humanitaires. Mise à jour du site : Chaque lundi. TV sur Erdre est votre outil de communication. À vous de l'utiliser !

 

Ouverture des bureaux à partir du 04/09/2017 : 9H00 / 17H00 du lundi au jeudi 

TV Erdre en photos

Nous contacter

L’Association TV sur Erdre
96, place Charles de Gaulle                                                      
44240 Sucé-sur-Erdre                                             
TEL : 02 40 379 361

contact@tvsurerdre.fr

Nous envoyer un mail

LE BLOG